Les Olympiades de Physique France

rouge

Une structure associative pour un concours innovant

Les Olympiades de Physique France sont une initiative conjointe de la Société française de physique (SFP) et de l’Union des professeurs de physique et de chimie (UdPPC). Elles sont organisées par un Comité national, émanant de ces deux associations avec lesquelles il travaille en étroite relation. Initiative profondément originale au moment de leur première édition, lancée en 1991 lors du congrès de la SFP, les Olympiades furent le premier concours expérimental sur projet proposé aux lycéens français. Elles bénéficient depuis lors du soutien des ministères de l’éducation nationale et de la recherche.

Les objectifs

Les Olympiades s’adressent à des groupes de deux à six lycéens, encadrés par leur professeur. Le projet peut s’inscrire dans le prolongement d’un Atelier scientifique et technique ou des Travaux personnels encadrés. Il peut se développer en relation avec un laboratoire ou une entreprise. Le développement du projet passe par la discussion en équipe et la conduite d’une démarche scientifique, appuyée sur la fabrication éventuelle de maquettes, la mise au point de dispositifs, la mise en œuvre d’expériences et l’analyse de leurs résultats. Le déroulement du projet est ainsi cohérent avec les préconisations officielles relatives à la démarche d’investigation et à l’accompagnement personnalisé.

 Les modalités

Les inscriptions sont ouvertes sur le site entre mai et octobre, période durant laquelle le projet s’étoffe. Le concours comporte deux étapes : une sélection inter académique (première étape) détermine, en décembre, les projets retenus pour le concours national (deuxième étape) qui se tient quelques semaines plus tard. Lors de la première étape, les groupes éloignés des centres de sélection peuvent concourir par vidéoconférence organisée avec un centre de métropole.

Les deux étapes se déroulent d’une manière analogue : les projets sont présentés, expériences à l’appui, face à un jury scientifique composé d’enseignants, de chercheurs et de représentants des partenaires des Olympiades. L’exposé dure vingt minutes ; il est suivi de vingt minutes consacrées d’abord à des questions du jury, puis à un entretien plus informel.

Le concours national se prolonge par une exposition publique des travaux des groupes. L’opportunité offerte aux groupes de présenter leur travail devant un public nombreux et non initié constitue en elle-même une expérience très riche qui vient compléter les récompenses offertes aux groupes finalistes : visites de laboratoire, prix spéciaux, livres, matériel scientifique, participation à des concours internationaux…

Bibliographie et sitographie :

TINNÈS J., les Olympiades de Physique France, une innovation portée par l’UdPPC et la SFP, Le Bup physique-chimie, n°898, novembre 2007, p.89-91

Jury et Comité national, XXIe édition, Compte-rendu d’activité et concours national, Le Bup physique-chimie, n°963, avril 2014, p.637-665

LE COMITÉ NATIONAL, XXIe concours des Olympiades de Physique France, Reflets de la Physique, n°40, juillet-août 2014, p.35

Site des Olympiades de Physique France : http://www.odpf.org

Page des Olympiades sur le site Eduscol :

http://eduscol.education.fr/cid45598/olympiades-de-physique.html

Page suivante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s